Confessions d’une accro au shopping

Je n’ai pas toujours eu un amour inconditionnel pour les fringues. En même temps avant, avec ma modeste bourse d’étudiante je ne pouvais pas forcément me le permettre.

Au début j’étais plutôt produits de beauté. Avec mes lectures, j’étais la première à craquer pour la dernière crème à la mode et puis, petit à petit, au fil des années, j’ai appris à me raisonner. Je préférais acheter moins mais acheter des produits de qualité, qui me plaisait vraiment et dont j’avais besoin. Je ne parle pas des vernis et des rouges à lèvres qui sont des familles où je m’autorise à avoir le choix, ce sont un peu mes péchés mignons, j’adore avoir les lèvres et les ongles colorés. En revanche, pour les produits soins, les fonds de teint, les mascaras ou encore les eye-liners, j’essaye de ne plus acheter en double.

Bref, tout ça pour dire que, du coup, je crois que ma folie d’acheteuse compulsive c’est un peu (beaucoup) transférer sur les vêtements.

shopping-blair-waldorfJ’ai toujours aimé les blogs mode mais j’avais un rapport un peu plus « sain » je dirais. Maintenant dès que je vois une jupe ou un sac porté par plusieurs blogueuse je me laisse facilement influencer. Coucou je suis un mouton. Exemple : les Stan Smith qui ne m’attiraient pas plus que ça au début mais à force de les voir partout, à tous les pieds, j’ai appris à les aimer et j’ai fini par craquer (après je les adore tellement que je ne regrette absolument pas).

J’ai vraiment beaucoup de mal à me maîtriser et je dépensais au moins 200 euros par mois dans les fringues. Si bien que mon armoire débordait alors que j’avais l’impression de ne rien avoir à me mettre.

clothesJ’ai eu un « déclic » au début du mois de septembre lorsque les impôts m’ont bien rappelé qu’il fallait que je me calme (au moins pour les trois prochains mois avec leur régularisation).

Du coup je me suis donné un objectif : ne pas dépenser plus de 50 euros par mois dans les fringues.

Je peux vous le dire dès le début, je n’ai pas du tout réussi pour le mois de septembre… J’ai acheté un jean, une jupe et une ceinture chez New Look. Bilan : une soixantaine d’euros. Vous allez me dire on ne va pas chipoter pour 10 euros mais ce samedi avec ma sœur j’ai craqué pour cette veste en fausse fourrure Cache Cache à… 80 euros ! Gloups. Après j’ai toujours une très bonne excuse. Cette fois-ci, pour ma défense, c’est exactement celle qui me fallait. Je l’avais cherché l’année dernière en vain pour finalement en prendre une qui ne me plaisait pas trop chez Bershka. Elle n’était pas aussi douce que celle-ci au toucher et la fausse fourrure faisait vraiment cheap pour le coup.

confessions-accro-shoppingPour me « punir » ou plutôt tenter de m’apprendre la vraie valeur des choses j’ai fait un tri drastique dans mon armoire. Bilan ? Deux gros sacs Ikea remplis à ras bord de fringues : jupes, pulls, jeans, manteaux, écharpes, etc. J’aurais pu les vendre mais j’ai préféré tout donner à la Croix Rouge.

Ce tri met apparu comme une évidence après avoir lu pas mal d’articles sur les capsules Wardrobe. Quésaco ? En gros, vous vous créez un dressing idéal d’une trentaine de pièces (cela peut-être 33, 35, 37 ou 38, selon les filles). Je ne compte pas réduire autant mon armoire mais cette approche m’a donné à réfléchir.

J’ai désormais un objectif simple : consommer moins mais mieux. Pour cela, je liste mes envies : coucou la wishlist de la mort. Et j’achète au fil du temps. Là par exemple j’ai besoin de pulls pour l’hiver : un rose, un blanc et un gris clair. Si jamais je croise un article qui me plaît dans un magasin, je ne l’achète pas tout de suite, et je vois s’il me « manque » les jours d’après ou si je l’oublie aussi vite que j’ai flashé dessus.

Ce n’est pas facile tous les jours et j’ai parfois l’impression d’être en manque, un peu comme une ex-fumeuse (même si j’ai carrément eu moins de mal pour m’arrêter de fumer justement) mais j’y crois, je vais finir par y arriver !

Et vous mes étoiles, quel est votre rapport avec les vêtements ? Plutôt consommatrice effrénée ou consommatrice raisonnée ?

giphy-carrie-bradshaw-dancing-dressing

Advertisements

4 réflexions sur “Confessions d’une accro au shopping

  1. je me reconnais tellement dans ton post :)
    Je suis également un vraie accro a tout ce qui touche a la beauté accessoires, mode and co! j’ai décidé d’arreter d’acheter des produits de beauté du moins jusqu’aux prochaines soldes histoire de finir tout ce que j’ai en « magasin » ^^pour les fringues j’ai un dressing dont j’ai presque honte desfois, je me suis accordé aussi un budget shopping, pour éviter tout débordement et c’est ce week end que j’ai craqué sur monshowroom avec leur supers bon plans :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s