This is the end…

Cher Papa, cher Couphi, cher Philippe, cher Doudou,

Mardi, tu as décidé de nous quitter. Nous sommes tous sous le choc, malheureux. Mille questions nous traversent la tête… qui resteront sans réponses. Même si nous ne comprenons pas ta décision sache que tu laisses pour nous tous des souvenirs heureux.

Notre papa, ce héros.
Je pense que vous ne trouverez jamais deux filles aussi fières de leur papa.

Même si tu ne parlais pas beaucoup, tes actes nous montraient au quotidien tout l’amour que tu nous portais.

Nous aimons à croire que nous étions tes princesses, et chaque jour tu décrochais la lune pour nous.

Nous n’arrivons toujours pas à réaliser, je ne sais pas si nous allons y arriver un jour.

Tu resteras toujours dans nos coeurs.

Nous penserons à toi à quatre pattes en train de jouer avec le chat ou à faire des remixs improbables de tes chansons préférées.

Nous t’aimons.

220016_10150148084249792_3358824_oCoufi, ton surnom d’enfant.
Tu étais un petit frère débordant d’énergie et très taquin, toujours en mouvement, hyperactif  dirait-on maintenant.

Tu es devenu un bel adolescent passionné par la connaissance des oiseaux et de la spéléologie.

Ton caractère audacieux t’a parfois conduit à prendre des risques. Nous nous souvenons de cette aventure que tu nous a racontée. Tu devais avoir 18/19 ans. Toi et ton ami « Big », tous les deux fans de spéléo, aviez passé plusieurs kilos d’explosifs de France en Espagne, en plein Pays Basque, alors que la situation dans cette région était très tendue.

Ton entrée à  la « Générale » a eu raison de tes longs cheveux et t’a entièrement relooké ! Costard cravate ! Tu t’es étonnamment vite adapté. Michèle y a certainement contribué.

Tu adorais blaguer avec tes nièces Lucie et Hélène, et elles te le rendaient bien.

Tu nous as fait partager tes connaissances œnologiques, et dans les grandes occasions, tu nous faisais découvrir tes meilleures bouteilles.

Nous gardons en nous tous ces chouettes moments passés ensemble à Penmarc’h ou en Corse, des moments de vacances où tu te sentais bien.

Coufi, ta perte est une grande frustration pour nous tous, tu vas nous manquer.

324904_10150275204149792_4101577_oPhilippe, pour nous tes amis de 30 ans, tu étais quelqu’un de très attachant, observateur, drôle et bon vivant. Tu étais amoureux de la nature, de la mer et de la Corse que tu aimais tant.

Nous avons partagé tant de choses, nous avions tant de souvenirs en commun. Il y avait un lien particulier entre nos deux familles, bien au delà des mots : les Foufous et les Doudous.

Tu étais quelqu’un de fiable et de gentil, planté dans le décor de notre vie comme une évidence absolue. Continuer sans toi sera difficile. Philippe, tu détenais une part de doute, de pudeur et de fragilité dont nous n’avons pas décelé l’intensité.

Pour les enfants Foucault, tu étais comme un second père, toujours drôle, toujours vif, toujours prêt à rire, toujours présent depuis leur plus tendre enfance. Tu étais un homme bon et intelligent que l’on perd trop tôt…

Philippe, tu vas nous manquer à un point que tu ne peux imaginer mais nous continuerons à penser à toi, tu seras toujours là quelque part dans nos existences à jamais.

Là où tu es nous espérons que tu es en paix. Nous pensons à toi. Nous t’aimons.

328575_10150275204089792_4168122_oMon doudou, mon mari, tu es et resteras l’homme de ma vie. Tu es la personne que j’aimais le plus au monde.

Nous avons vécu des moments extraordinaires. Nous étions un couple à part entière, tout le monde connaissait et aimait les doudous.

Tu as été le fil conducteur de ma vie. Je ne garde que les moments de complicité, ceux où l’on a rigolé. Tu m’as comblé au delà de ce que j’espérais dans ma vie.

L’arrêt est brutal.

Nos vacances en Corse vont me manquer, nos voyages au soleil et nos petits dimanches de temps en temps à Cancale pour manger nos huîtres.

Je me sentais invincible, pour moi il ne pouvait rien m’arriver. Tu as été mon soutien.

Tu as toujours été sur un piedestal, personne ne pouvait t’égaler, te dépasser. Je t’aimerais toujours.

Pour nous tous, ta décision est cruelle. Malgré tout, nous allons essayer de ne pas t’en vouloir. J’aimerais terminer par une pirouette comme tu savais si bien le faire… mais là aucune ne conviendrait.

Adieu Papa, Adieu Couphi, Adieu Philippe, Adieu Doudou.

Advertisements

18 réflexions sur “This is the end…

  1. La lecture de cet article m’a profondément attristée. J’espère que tu tiens le coup. Mes pensées vont vers toi, ta maman, ta soeur, votre famille et vos proches.

  2. Miss

    Je découvre ton blog et j’avoue je suis émue si fortement par cette article si douloureux mais qui reflète tant d’amour et d’émotion …
    Je ne peux que t’apporter mon soutien certes virtuel mais très sincère .
    Énorme pensée pour toi et tes proches .

  3. Pas facile de surmonter tout ça, j’ai quasiment connu pareil.
    Il va nous manquer ce cher Philippe plein de bonne volonté à chaque été où je le voyais.
    Repose en paix <3

  4. Ton article m’a profondément touchée… Toutes mes pensées vont à toi et à ta famille. Je te souhaite beaucoup de courage pour un jour arriver à surmonter tout ça. Je pense à toi…

  5. Il est facile de relier le malheur des autres au sien, mais pour avoir connu pareille perte brutale en 2010, tout en ayant l’impression que c’était hier, je t’envoie tout le courage qu’il me reste à travers mes larmes de compassion… Parce que rien ne semble jamais pouvoir panser ce type de blessure, si ce n’est les souvenirs heureux et l’envie qu’il soit fier.

  6. Magnifique hommage.
    Je ne sais ce qu’est de perdre un être aussi cher, mais en tout cas je te souhaite beaucoup de courage.

    Prend soin de toi.

    Une Bloggeuse émue par ton article..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s